The thing

Pas aussi bien que Wonderputt (mon coup de coeur plein d’animations qui poussent à continuer le jeu, même si on est mauvais, juste pour voir la suivante), Infestor reste un jeu sympathique. Vous incarnez un alien qui prend possession des gens et se sert de leur pouvoir avant de s’en extraire dans un gros « blorg ». Évidemment, chaque personnage possède un savoir faire et plus les niveaux avancent plus il devient compliqué d’agencer les compétences de chacun dans le bon ordre.

Mais franchement, rien que pour le blorg, ça vaut le coup.

La rentrée

Fait rare : je me suis retrouvé devant ma télé avant 21h30 et, sans trop savoir quoi regardé j’ai zappé sur le grand journal (qui, soit dit en passant perd en qualité d’année en année… mais bon, c’était la première émission donc attendons la suite sans médire) et j’ai pu découvrir un programme court intitulé bref. Je ne sais pas ce que vont donner les autres épisodes mais j’ai beaucoup aimé celui la.

Au rayon cahiers

Entendu aujourd’hui dans un supermarché : « Moi, je n’ai pas le droit à la prime de rentrée scolaire. Y’en a qui trichent et tout et moi j’ai le droit à rien ».

Sincèrement, je comprends le ressentiment face à la fraude mais pour moi, cette phrase et aussi bête que : « il y’a des mecs qui violent et ils baisent plus que moi » ou « le gens qui font du trafic de drogues sont plus riche que moi ».

Ce que je veux dire, c’est que dans ce lieu commun balancé entre deux rayons de supermarché il y a deux discours différents qui appartiennent à des domaines différents et les juxtaposé n’a aucune logique. D’un coté on parle de la loi et du fonctionnement d’une institution sociale et de l’autre du bénéfices de prestations en tant qu’individus. C’est sur que ceux qui trichent, qui enfreignent la loi peuvent éventuellement « gagner » plus, mais, pour autant, ils ne doivent pas devenir une valeur de comparaison. Le  fait que des gens trichent et un problème bien distinct du fait que, en tant qu’individus respectant la loi tout comme les autres individus respectant la loi, j’ai le droit ou non à une aide.