Et dans une VRAIE place, t’as essayé, tête de noeud ?

Entendu aujourd’hui dans un bar cannois :

 

De toutes façons, les flics c’est des enculés qui font tout pour te coller un pv. Si tu roules trop vite, un pv, tu grilles un feu rouge, un pv… la dernière fois, je m’en suis pris un parce que je n’avais pas marqué mon stop. Et les places? Il kiffe de t’aligner quoi que tu fasses : les places handicapés, les places livraison, les doubles files, les stationnement payant… tu ne peux plus te foutre nul part. Il ferrait mieux de faire respecter la loi, plutôt que d’emmerder les pauvres conducteurs.

Bonjour lieux communs je vous présente lieux communs.

Publicités

Passe temps

Comme ça fait longtemps que je n’ai pas présenté de jeux flash dans ces pages, voici mes dernières découvertes en la matière :

Kill me se situe entre le jeu de plateforme à la Mario Bros et celui de réflexion puisqu’il s’agit de sacrifier vos personnages pour utiliser leurs corps afin de finir le tableau. Les possibilités sont multiples (les cadavres servent de passerelles, de trampolines, de poids mort…) et la difficulté reste savamment dosée pour que le jeu prennent du temps sans non plus nous gonfler. Ils sont malins ces concepteurs.

– Sans qu’on comprenne vraiment pourquoi, Doodle God est un jeu chronophage. Incarnant Dieu,  Nous sommes sensé crée la vie à partir de 4 éléments qui, une fois combinés permettent d’obtenir de plus en plus de données qui se mélangent entre elle à leur tour. Pas du tout évident (pour l’instant, je suis resté à 27 sur 115), ce jeu complètement inutile basé sur une simple addition à le don de captiver. Étrange.

– Enfin, Larry and the Gnomes est un beat them all tout ce qu’il y a de plus banal. Classique mais ô combien défoulant.

Citations dominicales part. 35

Comme toute personnes qui doit son existence à une charpente d’os à moelle enrobée de viande rouge, Ston n’aimait pas trop les elfes noirs : non seulement ce sont des carnivores mais en plus, leur humour est détestable.

 

Catherine Dufour extrait de Quand les dieux buvaient T.1 : Blanche neige et les lances missiles.

72000 spectateurs,

90000 litres de bières,

114 groupes,

0 dégat :

Hellfest 5 – Intégristes dangereux 0.

Issu d’un profil facebook. (En attente de confirmation pour le nom de l’auteur… et le score du Hellfest)

T2, c’est mieux

Je sais qu’avec ce court post je ne risque pas de me faire beaucoup d’amis mais, j’ai vu Avatar, le film multi-records de James Cameron, et je me vois dans l’obligation de crier ce sentiment à la face du monde (ou des quelques personnes qui me lisent, restons réaliste) : LA MOTION CAPTURE, C’EST MOCHE.

Je n’ai pas détesté le film : la réalisation est très bonne (comme d’habitude), le scénario se tient (même si il reste basique), les images de synthèse sont somptueuses, les acteurs performant, le rythme efficace… bref, ce métrage reste un très bon divertissement mais les na’vi sont d’une laideur à pleurer. Je ne parle pas du design (grand, bleu, avec une queue… pourquoi pas) mais bien de la motion capture qui leur donne un aspect moins naturel que les images de synthèses.

Revenons au latex et au caoutchouc ou attendons 10 ans que la technologie évolue mais par pitié, arrêtons la motion-capture.

La fin d’une époque

Je ne suis pas un énorme fan de leur humour mais le fait qu’ils soient licenciés (de manière plutôt dégueulasse) de France Inter (officiellement à cause de la nouvelle grille de programmes, officieusement parce que leurs chroniques ne sont plus suffisamment (car ça fait environs 10 ans qu’ils officient dans cette veine là) consensuelles (c’est à dire qu’ils font parti des comiques engagés qui appuient vraiment la ou ça fait mal et non de cette nouvelle génération de rigolos soit disant « politiquement incorrect »  mais ne tapant que sur les proies faciles (et c’est le retour des parenthèses multiples))) me fait peur pour la liberté d’expression. Stéphane Guillon et Didier Porte, comiques politiquement engager et socialement dérangeants se trouvent ainsi évincés de leurs postes par une direction affichant ouvertement un mépris pour ses anciens chroniqueurs et lâchés par des collègues peu concernés (à l’instar d’un Domenech, roulé dans la fange par les mêmes dirigeants qui le maintiennent depuis des années). Je sais qu’il y a plus grave mais c’est moche.

Et pendant ce temps là, à Clisson, le Hellfest s’est très bien passé et personne n’en parle.