Citations dominicales part. 88

<Vivaelle> Vu sur la porte d’un magasin cet aprem : « En cas d’absence, je ne suis pas là. Si vous n’êtes pas là non plus, il n’y a personne. »

DTC encore une fois.

Publicités

La réponse dispensable du vendredi

Suite au post de la semaine dernière et d’après vos commentaires, on peut affirmer deux choses : Premièrement vous êtes une majorité à préférer le caramel (80% pour le sunday caramel contre 20% pour le chocolat) et, deuxièmement, les résultats  de ce sondage sont non seulement en parfaite opposition avec le bon sens mais aussi avec celui que j’ai pu réaliser IRL.

J’ai posé cette question dans ma sphère sociale (qui ne va pas le rester longtemps si je continue à lancer ce genre de sujet) et les pourcentages sont carrément inversés.

Du coup si j’additionne le tout, le sunday chocolat remporte le match avec 54%.

La victoire n’est pas éclatante et ce sondage ne servait strictement à rien…

Report de culture

Par un hasard assez inexplicable (en fait si : je suis une grosse larve qui ne fait pas les changement d’adresse) il se trouve que je reçois encore certain des magazines auxquels je suis abonné chez mes parents (ce qui, en soit, ne me pose pas de problème), en l’occurrence, Rock hard et Première (oui, je sais, première n’est pas un magazine de cinéphile, ça ressemble à un magazine people ect etc… mais, tout d’abord, il n’est pas cher et, en plus, je ne cherche pas des avis éclairés mais un support claire et concis qui offre un panorama de ce qui sort au cinéma).

A chaque fois que je prends possession de ces deux magazine, il y a forcement des tas de truc que j’ai envie de découvrir et encore plus dont je n’ai jamais entendu parler. En gros, je me sens culturellement à la ramasse et pas suffisamment riche pour accéder à mes envie de culture. Or, la dernière fois que j’ai vu mes parents, ils m’ont ramené trois numéros de chaque magazine….

La vie culturelle est un océan et je suis une pauvre éponge de mer.

Le cinéma, ce n’est pas qu’au cinéma

Je vous ai déjà parlé de l’excellente émission proposé par le site allociné intitulé faux raccord. Aujourd’hui, c’est encore d’une émission diffusée sur ce site que je vais vous conseiller de regarder : direct to dvd.

Comme son nom l’indique, cette émission s’intéresse à l’actualité des films sortis directement en dvd (phénomène de plus en plus habituel et surtout, concernant parfois de très bons films) ce qui en soit est intéressant, ces films ayant tendance à être boudés par les médias généralistes.

Mais, comme souvent avec allociné, ce qui rend cette émission vraiment plaisante à regarder c’est son ton : à la fois investit et sérieux (les gens qui la font sont calé et ça se sent) mais aussi plein d’humour. Pour preuve, le gimik d’introduction ou le présentateur rappel qu’on peut trouver ces films en DVD, Blu ray, VOD et autres plate forme de telechargement légales. Et pourquoi légal ?

(Je vous livre ici un petit condensé des meilleurs réponses) :

– parce que souvenez vous que pirater un film c’est comme manger des graines germées. Au début, c’est sympa, c’est bon et au final, ça fait chier tout le monde.
 

– parce que souvenez vous que pirater un film c’est comme le prix des fraises en ce moment : Un scandale.
 

– parce que souvenez vous que pirater un film c’est comme confier la déco de son appartement à Valerie Damidot : c’est moche.
 

– parce que souvenez vous que pirater un film c’est comme composer 5 tubes à partir de 4 accords. C’est faisable, certes, mais c’est pas très classe.
 

– parce que souvenez vous que pirater un film c’est comme prendre de la confiance avec un alligator. Au début c’est marrant mais ça finit toujours mal.
 

– parce que souvenez vous que pirater un film c’est comme manger du verre pillé ou courir tout nu dans les cactus : non seulement c’est stupide mais en plus ça pique.

Donc, si vous voulez illuminer vos vacances mornes et ternes composée de sorties, de soleil, de repos et d’amusements divers et varié, allez faire un tour sur allociné pour regarder Direct to DVD (et profitez en pour découvrir faux raccord).