Citations dominicales part. 89

Je vais t’enfoncer mon poing si violemment dans ton cul, qu’à chaque fois que t’auras une idée qui te passera par la tête, faudra d’abord qu’elle passe par ma putain d’alliance !!

Tonnerre sous les tropiques de Ben Stiller

Publicités

Citations dominicales part. 78

Le guide du voyageur galactique est un ouvrage tout à fait remarquable. Sans doute un livre exceptionnel. Certainement celui qui a connu le plus de succès dans les annales des grandes maisons d’éditions de la petite ourse. Plus célèbre que l’anthologie de gestion domestique céleste, plus vendu que les 53 nouvelles idées pour s’occuper en apesanteur et plus controversé que la trilogie des best seller philosophiques de Oolon Colluphid « Là où Dieu s’est trompé », [o-+] « Les nouvelles grandes erreurs de Dieu » [o->] et « Mais enfin qui est Dieu ? ». Il a déjà supplanté l’Encyclopedia Galactica comme dépositaire classique de la sagesse et de la connaissance et ceci pour deux raisons importantes : La première c’est qu’il est un tout petit peu moins cher et la seconde c’est que les mots « pas de panique » qui apparaissent sur la couverture sont distinctement visibles et fort rassurants.

[…]

Sur le chapitre de l’amour, l’Encyclopedia Galactica dit que c’est une idée trop complexe pour être définie. Quand au guide du voyageur galactique, voici ce qu’il dit à propos de l’amour : « à éviter dans la mesure du possible. »

 

Le guide du voyageur intergalactique de Garth Jennings

Citations dominicales part. 72

– Je ne suis pas vraiment impressionné par ce que je vois ce soir. Et plus je bois, plus elles sont vilaines.

– Et les filles là bas ? Elles sont canons !

– Alors là, non.

– Tu déconnes là. Elles sont cannons, je t’assure

– Ho, vous avez encore tant à apprendre. Vous êtes les pauvres victimes de l’effet pompom girl. Je vous explique : l’effet pompom girl, c’est quand un groupe de femmes semble canon, mais seulement en groupe. C’est scientifique. Elles ont l’air baisable mais en regardant chacune d’entre elle individuellement, c’est un vrai thon. Et ça mes amis, c’est l’effet pompom girl, également appelé le paradoxe des demoiselles d’honneur, le syndrome de la fac de lettre et, au milieu des années 90, la conspiration des spice girl. Ça fout les boules ce truc la.

La version complète et en vidéo ici