Cover : le complément

 Musique écoutée : The inner circle de Evergrey

Dernier livre lu : Les portes de la mort T.1 : L’aile du dragon de Margaret Weis et Tracy Hickman

Dernier film vu : Mémoire de nos pères de Clint Eastwood

Hier, je n’ai pas vraiment eu le temps de finir mon post sur les reprises. En fait, je voulais conclure par un top 5 des covers que je déteste, histoire que vous voyez que, premièrement, je ne suis pas admirateur de tout ce qui se fait en reprise et que, deuxièmement, certaines reprises sont vraiment inutiles soit, comme je l’ai déjà dis, à cause d’un attachement particulier à l’originale qui ne me permet de tolère aucune autre version (c’est le cas du numéro 1 du classement) ou tout simplement parce qu’elles ne comportent pas, selon moi, les qualités essentielles d’une bonne reprises (manque d’originalité, d’intérêt, d’humilité ou même de valeurs purement musicale).

 Voici donc le Top 5 des « mauvaises » reprises :
1- Bohemiane rhapsody de Queen (link) par The Braids (link)
2- Bohemiane rhapsody de Queen (link) par The Braids (link)
3- Chop suey de System of a down (link) par Avril Lavigne (link)
4- Toutes les reprises de la star ac comme par exemple link ou encore link ou bien link
5- Celle du moment : ces jours ci je rage contre Mellisa (link) qui a repris la musique de part time lover de Steve wonder (link) pour y coller ses paroles… mais il y en a eu des tas avant ça et il y en aura d’autres après.

J’attends de nouveau vos avis/conseils/critiques.

Publicités

Cover : un post long à écouter

Musique écoutée : Midnattens widunder de Finntroll

Dernier livre lu : Krondor, l’entre deux guerre T.1 : Prince de sang de Raymond E. Feist

Dernier film vu : Le prestige de Christopher Nolan

J’aime la musique. Je suis à 99,99% un fan de métal mais, malgré tout, j’aime la musique en général : j’en écoute toujours, dès que je peux et j’essaie de ne pas me fermer pour découvrir de nouvelles choses (je saoule ma copine à force de squatter les chaînes de clips ou de vouloir écouter jusqu’au bout des chansons à la radio juste parce que je ne connais pas. Ceci dit, elle reste d’une patience d’ange).

Depuis que j’ai internet, je me suis cependant découvert une nouvelle passion musicale : les covers (ou reprises en français). J’ai toujours apprécié d’écouter de nouvelles versions des chansons que je connaissais avant, seulement, dans le temps, les reprises étaient des cadeaux, des bonus offert aux « vrais » fans sur les éditions collectors de certains albums. Grâce à internet, elles se sont démocratisées : on en trouve un peu partout et si on cherche bien on peut tomber sur des perles car certaines sont de vrais petits bijoux.

Qu’un groupe arrive à triturer, à transformer, à réinventer un tube interplanétaire me fascine. J’aime cette impression de découvrir ou re-découvrir des chansons que je pensais connaître. Par exemple, vous savez de quelle chanson sont extraites ces paroles : « mais je dois avouer que ma solitude me tue maintenant, et ne sais-tu pas que je crois toujours que tu seras la ». Et bien c’est extrait de Hit me baby one more time de Britney. Et oui. Je sais, on a du mal à y croire. Ça fait partie des chansons que j’ai découvert par le biais des covers car je ne l’avais jamais vraiment écoutée avant (trop d’a priori négatifs… comme quoi, nos idées préconçues nous handicapent). Effectivement, les reprises me permettent de me pencher de nouveau sur du déjà vu (que ce soit au niveau des paroles ou de la mélodie en elle même) mais elles me plaisent aussi en tant que musique. Certes, ça m’amuse et me passionne d’écouter ces nouveautés cependant celles que j’apprécie je peux les écouter comme si elles devenaient de vrais compositions, avec un lien affectif bien distinct de celui que j’entretiens avec la première version (ça m’arrive même de préférer les covers).

Ceci dit, je n’aime pas toutes les reprises. Quand j’aime trop l’originale, je crois qu’au plus elles pourront m’amuser (celui qui voudra me faire apprécier une autre version de Nothing else matters link devra s’accrocher). C’est certainement pour ça que je n’aime pas les reprise de métal par d’autres groupes de métal (même si j’adore que ces même groupes s’attaquent à des tubes « classiques »). De la même manière, je n’aime pas les reprises inutiles c’est à dire celles qui n’apportent rien, qui se contentent de ne changer que le chanteur et conservent la même interprétation, les mêmes arrangements, la même musique… un peu comme la Star Ac’ (et pas du tout comme la Nouvelle Star). Je ne suis pas non plus un gros fan des reprises tellement modifiées qu’on ne reconnaît même plus l’originale (quand on ne garde que le texte par exemple) car c’est malgré tout un exercice qui rentre dans un cadre précis (jouer avec une mélodie et des paroles) et le dénaturer à ce point c’est un peu comme jouer au monopoly sans les billets. Mais, celles que j’aime le moins, ce sont les reprises non assumées, celles que les « artistes » utilisent en omettant de le mentionner.

Histoire de vous faire partager ma passion voici un Top (1)5 : oui je sais, je triche un peu (et encore, j’ai du effectuer des coupes drastiques pour l’établir). Ps : je ne parle que des musiques et ne me prononce en aucun cas sur les clips.

1 – Samlltown boy de Bronski Beat (link) par Paradise Lost (link)
2 – Les Tzars de Indochine (link) par Anorexia Nervosa (link)
3 – Hallowed be the name de Iron maiden (link) par Cradle of Filth (link)
4 – Imagine de John Lennon (link) par A Perfect Circle (link)
5 – The man who sold the world de David Bowie (link) par Nivana (link)
6 – Sweet dreams de Eurytmics (link) par Marylin Manson (link)
7 – Tainted love de Soft Cell (link) par Marilyn Manson (link)
8 – Losing my religion de REM (link) par Graveworm (link)
9 – Fear of the dark de Iron Maiden (link) par Graveworm (link)
10 – Papillon de lumière de Cindy Sander (link) par Circoncision (link)
11 – School de Nirvana (link) par Fear factory (link)
12 – Message in a bottle de Police (link) par Machine Head (link)
13 – With or without you de U2 (link) par Keane (link)
14 – Maniac de Michael Sembello (link) par Carnival in Coal (link)
15 – Frozen de Madonna (link) par Girls Under Glass (link) et par
Thy Disease (link)
15 – Hit me baby one more time de Britney Spears (link) par Brainshake (link)

J’attends vos avis/conseils/critiques.

Non verbalisable

Un site internet belge a décidé de (re)vendre des tickets de parkings. L’idée c’est que les conducteurs qui ont réglés et conservés leur justificatif de paiement le fournissent aux automobilistes ayant « oubliés » de payer le leur. Coût de l’opération : 7 euros… C’est toujours mieux qu’une prune.

Comme quoi, contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas si con que ça ces Belges.

Désirs canin

Un chien chargé de protéger les objets d’une vente aux enchères a décidé de « jouer » avec l’un d’entre eux. Son choix s’est porté sur un nounours qu’il a déchiqueté avec vitalité, hargne et courroux (coucou). Cet ours en peluche avait appartenu à Elvis et était estimé à près de 58000 euros.

Plutôt cher, le joujou pour le chien.

Seconde nature

Les calembours miteux se présentent de plus en plus rapidement à mon esprit et partent directement vers ma bouche sans passer par la case réflexion. Ainsi, hier, en pleine réunion avec des collèges, alors que nous parlions de licenciement et de délais légaux je me suis entendu dire : « mais on pourrait aussi parler des délais playmobil »

Air concept

Dans les concours de air guitare, les participants font semblant de jouer sur une bande enregistrée, ils « miment les gestes d’un guitariste sans avoir d’instrument en main ».

Dimanche matin, vers 3 ou 4 heures, j’ai rencontré deux gars qui appliquaient ce concept (le « pour de faux ») à tout. Ça a commencé avec de la « air batterie » sur un morceau de techno (du David Vendetta me semble-t-il, même si je suis loin d’être un expert dans le domaine) puis j’ai eu le droit à un « air barman » qui préparait un « air cocktail » (c’est à dire une savante combinaison composée de vodka, de vodka et de vodka le tout mélangé à un peu de vodka… un cocktail 100% vodka et donc totalement « air »).

Les deux meilleurs de la matinée reste quand même le « air beau gosse » et le « air intelligents » (qui consiste en une discutions sans sujet et ne voulant rien dire mais comprenant un maximum de certes, moult, nonobstant, néanmoins, cependant etc…).

J’ai assisté pendant près de une heure et demie à leurs délires bourrés comme on assiste à un spectacle comique. Quand je vous dis que je suis fan de concepts.