Le fatras du samedi part. 53

A l’heure ou vous lirez ce post, je croulerais certainement sous le poids des cartons et du manque de place. Ceci se trouve être le dernier post programmé, après quoi, ce blog risque de se retrouver déserté faute de connexion.

Cinema : je ne suis pas le seul à ne pas aimer ses films. Et un excellent faux raccords.

Société : les gens sont impressionnant… ou juste fou.

Coup de coeur : ce que pensent les femmes par une femme qui pense.

La fête qui fait peur

Demain, je déménage ce qui me laisse la soirée pour finir de tout préparer et c’est maintenant que je réalise que, en terme de carton,si j’avais encore une semaine devant moi je serrai grave à la bourre. Il y a donc peu de chance que tout soit prêt samedi et donc fort à parier que dimanche quelques voyages d’appoint seront nécessaire ce qui nous permettra de cadrer parfaitement avec la date car quoi de plus flippant pour Halloween que d’essayer de caser toutes nos affaires dans 37m² ?

Stress normal ?

Je suis quelqu’un de stressé. J’angoisse pour des tas de choses : des examens, de mon avenir, de dépendre de transports en commun, de ce que les gens que j’appréciepense de moi, de dépendre de ma voiture, d’avoir fais le(s) bon(s) choix (notamment en changeant de bagnole), des retards, du boulot, de l’argent, des rdv, des obligations, du manque de temps, de l’organisation, de ce qui va se passer ou devrait se passer… bref, la liste est longue, chiante et si je rentrais dans les détails, je passerais pour un psychopathe.Toujours est il que ce stress je le connais et, même si je ne l’apprécie pas, j’ai appris à vivre avec.

Par contre, est ce que c’est normal de m’angoisser sur l’état dans lequel on devra rendre l’appart alors que je n’ai pas encore emménager  ?

Exutoire

Je n’aime pas abîmer les magazines. Même ceux que je n’apprécie pas particulièrement, je n’aime pas les abîmer. Pourtant, quand le déménagement oblige à faire des cartons qui eux même doivent être bourré et qu’on n’a rien d’autre sous la main que des vieux numéros des inrocks… on se dit que le déménagement à quand même des bons cotés.

En Chine, ils travaillent beaucoup plus pour beaucoup moins

Honnêtement, je ne suis pas suffisamment informer pour pouvoir m’exprimer sur la reforme des retraites (que ce soit sur ce blog ou ailleurs) ce qui ne m’empêche pas pour autant de posséder un point de vu plus général sur les mouvement sociaux, le gouvernement, le traitement de l’information et les discutions de bureaux (l’antichambre de la philosophie de comptoir) et s’il y a bien un argument qu’on essaie de me fourguer à toutes les sauces et qui à le don de m’agacer c’est celui du : « c’est pire ailleurs ».

Déjà, c’est compliquer de comparer de manière objective l’âge de la retraite (ou un autre phénomène) sans prendre en compte tout un tas d’autres facteurs or, « on » a tendance à nous balancer des chiffres qui ne s’ancrent dans aucune réalité social, dépourvu de l’univers dans le(s)quel(s) ils s’inscrivent (en économie, on crée des schémas reposants sur des idéaux types dans lesquels « toutes choses sont égal par ailleurs » alors qu’avec les média on extrait des données qu’on nous presente en sous entendant que toutes choses sont égal par ailleurs).

Ensuite, et c’est surtout ça qui est énervant, le fait que ce soit pire ailleurs ne justifie en aucunement que ce soit le cas ici aussi. Parce que dans cette logique, on peut aussi dire que ailleurs il y a la guerre et la famine donc vos enfant ne mangerons plus que 3 bols de riz par semaine, mais dans d’autres pays c’est pire, ils n’en mangent qu’un.

Non, je ne vous oublie pas

Vous l’aurez certainement noté, depuis quelque temps, ma vraie vie me prends beaucoup de temps et du coup, je galère un peu à alimenter ce blog autant que je le voudrais et surtout comme je le voudrais. J’ai des tas de post plus ou moins écris auxquels je n’arrive pas à me consacré et, en plus, je suis régulièrement tagué. Pour récapituler, Bustercasey m’a tagué sur les courses poursuites dans les films (ça y est, j’ai mon top 5, il ne me reste plus qu’a le formaliser), Julhya sur 5 choses que personne ne sait sur moi (la aussi, j’ai les idées mais il faut que je trouve comment rendre ça interessant… ce qui n’est pas gagné) et enfin, thé citron me propose de citer 15 CD qui m’ont marqué (j’ai fais un bref calcule et pour l’instant je suis à 352).

Pendant ce temps, au lieux de me pencher sur ces sujets intéressant (dont certain commencent à dater), je me retrouve à,louer des camions,à téléphoner chez Orange et EDF ou à m’inquiéter pour mes trajets par rapport à mon plein d’essence…

Tout ça pour dire que je ne vous oublie pas et que dès que je récupère un peu de temps je me ferrai une joie d’appliquer l’adage de nolife-tv à savoir qu’il « n’y a pas que la vraie vie dans la vie« .