Comme un ethnologue en terre inconnue.

Si mes parents n’était pas fermement athée on pourrait presque dire qu’ils vénèrent la culture (sous toutes ces formes). Sans aller dans de telles extrémités, on peut dire que si leur vie était un univers, la culture en serrait le centre. Du coup, j’ai grandit en baignant dedans et je pense que mon parcourt ainsi que mes relation amicales, mes loisirs, mon caractère jusqu’au choix de mon ancien boulot sont fortement marqués par cette emprunte. Voila donc des années que je suis entouré de gens qui aiment ce domaine autant que moi.

C’est pourquoi je dois avouer avoir été un peu déboussolé dans mon nouveau job tant mes collègues (dans leur ensemble) ont la même attitude face à la culture que celle que je peux adopter pour les voitures équipées de GPS : c’est un gadget sympa qui peut être utile en certaines circonstances mais au final ce n’est pas primordial et on peut vraiment s’en passer.

Et donc, j’ai l’impression d’être confronté à une tribu étrange que je me refuse de juger et avec laquelle je cohabite sans partager ni les même normes ni les même valeurs.

Publicités

9 réflexions sur “Comme un ethnologue en terre inconnue.

  1. Thé Citron dit :

    De quoi vous parlez alors si vous êes si opposés ? De boulot ?

  2. Buster Casey dit :

    Ben apparemment, ça doit causer culture… mais à un tout petit niveau ! Alors Inception, elle a biché ta collègue ??

  3. L'Anonyme dit :

    C’est quoi le rapport entre athées et culture ?!

    (sinon je suis tout à fait d’accord avec toi, hein ! ^^)

  4. Lizly dit :

    Je sais pas si c’est pour te rassurer ou t’inquiéter mais avec mes collègues, c’est pareil. Pas tous, heureusement, l’Education Nationale coule mais n’est pas encore submergée, mais avec
    plusieurs quand même.

  5. Julhya dit :

    C’est vrai que dans la majorité des boulots que j’ai fait, mes collègues étaient plus Star ac’ et potins en tout genre que théâtre et expos photos… M’enfin… Les goûts et les couleurs ne se
    discutant pas, je me contentais d’acquiesser et de parler bouquin avec mes amis.

  6. dit :

    Je suis un peu comme toi, j’ai du mal à comprendre les gens qui ne sont pas curieux, surtout d’Art, de littérature et de musique (évidemment, les domaines qui m’intéressent !). Mais je me dis que
    d’autres, sans doute, ont du mal à me comprendre moi : ceux qui ont besoin de faire du sport à outrance, ceux qui aiment tester de nouvelles expériences folles, ceux qui jouissent
    de tout sans modération et en font un style de vie, bref… il faut accepter qu’on est tous des sujets d’expérience pour les autres…

    (mais quand-même, merde, l’art quoi !!!!!!) 🙂

  7. Papillote dit :

    c’est le problème que je rencontre le plus souvent au boulot : les gens incultes qui n’ont pas de conversation et te regardent de travers quand tu sors un livre… ça m’arrivait souvent.
    j’essayais même pas de parler culture et points de vue comme tu le fais avec tes collègues débiles, je savais que ça allait mal se passer, l’incompréhension totale quoi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s