Je vois, j’achète, je suis bête

Je ne suis pas créatif donc je ne sais pas ce qu’on aurait pu proposer d’autre mais il me semble que depuis des années, mis à part la fausse pub pour le rasoir 13 lames, il me semble qu’on vend toujours les rasoirs de la même manière : un beau gosse (souvent torse nu) devant un miroir avec plus ou moins régulièrement l’apparition d’une jolie femme et une voix off qui affirme qu’il n’existe pas de meilleurs rasoir, que les lames brevetés et le manche ergonomique assurent une coupe parfaite, régulière etc… En clair, une communication orientée sur la capacité d’un produit a raser parfaitement en un passage et sans irritation.

Et bien Gillette nous rappel clairement comment l publicité considère les consommateur : comme des moutons sans cervelles à qui l’ont doit fournir un produit, puisque, sans se soucier le moins du monde de la décennie passée à axer sa communication sur la qualité du rasage grâce à ses rasoirs, le groupe commercialise sa mousse à raser en rappelant qu’un rasage n’est jamais simple, qu’il faut passer plusieurs fois sur des zones irrité mais que heureusement, la mousse à raser Gillette est là.

Ou comment s’éloigner de son image pour vendre et produit et rappeler que les consommateurs sont des cons.

Publicités

2 réflexions sur “Je vois, j’achète, je suis bête

  1. L'anonyme dit :

    En meme temps, réfléchis bien…
    Dans « Con-sommateurs », t’as….. Sommateurs bien sur… :p 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s