Problème d’étymologie

Peu de temps après avoir commencé mon nouveau boulot, tout autant pour faire connaissance que pour meubler la conversation, on (mes 5 collègues et moi) a commencé à échanger sur nos goûts télévisuels sans trop de langue de bois ni de lieux communs (ce qui est suffisamment rare pour être souligné).

Honnêtement (candidement?), j’ai avoué que je regardais souvent No-life et depuis, à chaque fois que je développe une idée « hors norme » ou qu’une allusion culturelle « déviante » pointe le bout de son nez dans ce que je dis, on me traite de no life (ne vous inquiétez pas, je ne suis pas (encore) devenu le souffre douleur du bureau et pour l’instant ce surnom prend la forme de vanne).

J’ai beau expliquer que j’ai lâché les jeux vidéo depuis un moment, que je n’ai jamais touché une console next gen, que la dernière fois que j’ai joué en réseau c’étai tà l’aide de câbles (l’internet n’étant à l’époque qu’a ses balbutiement)… rien à faire : je reste un no life.

Quitte à choisir, je préfère geek.

Publicités

4 réflexions sur “Problème d’étymologie

  1. Papillote dit :

    je ne parle jamais de mes goûts au boulot, je ne veux pas être cataloguée ! choupinounet a réussi à tenir trois ans en passant pour un mec « normal » (qui aime into the wild, little miss sunshine
    et trouve pas ses films pourris quoi) et manque de pot, un collègue nous a croisé devant l’étrange festival… depuis, il est catalogué « trype qui a l’air gentil mais en fait qui doit être
    bizarre parce qu’il aime les films d’horreur »

  2. bbflo dit :

    moi au boulot j’étais toujours considérée comme méga-hyper-sérieuse, limite psycho-rigide-du-taf et donc les gens en déduisaient que je ne savais pas m’amuser, rire etc… et comme je ne parle
    pas forcément de mes goûts, ils n’imaginaient pas que je puisse aimer les Nuls ou l’humour (très) noir, que je puisse chanter à tue-tête ou dire des grossièretés. Bref. Et j’ai invité une super
    copine de boulot à une fête chez moi. On était très très proches mais elle ne m’avait jamais vu en dehors du boulot. 

    Elle ne s’en est jamais remise, je crois, car elle m’en parle souvent. Parce qu’en réalité je suis une vraie fêtarde et qu’elle n’imaginait absolument pas ça. D’ailleurs elle a été tellement
    étonnée qu’elle n’en a jamais parlé à quiconque dans la boîte, car elle pensait que j’en faisais un mystère. Alors que non, simplement je suis sérieuse lorsqu’il faut et je sais déconner à
    d’autres moments.

  3. Lizly dit :

    Dis leur que tu as un blog, tu devrais réussir à passer de no life à geek 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s