Champ de force

Il y a des moments dans la vie ou rien ne va particulièrement mal mais pendant lesquels, pourtant, les petites galères s’accumulent suffisamment pour devenir carrément chiantes légèrement pesantes.

Comme vous le savez déjà, ma connexion internet a disparu depuis environ trois semaines et, malgré mes appels à la hot line (donc un voyage téléphonique dans tous les pays en voie de développement du monde) et l’envoi de 4 techniciens, la malheureuse reste toujours introuvable.

Ma voiture, qui a décider de me planter une grosse réparation à intervalles réguliers (oui, je suis sur qu’elle est douée de raison et qu’elle se venge du parchoc abimé par mes soins moins d’un mois après son acquisition), se retrouve bloquée jusqu’à ce qu’on change le pot et le radiateur.

Cette situation pose d’ailleurs un problème pour aller acheter une nouvelle télé, la mienne ayant rendu l’âme sans préavis (ou plutôt à la suite d’indices tellement détournés qu’ils m’ont poussé à croire que c’était en fait le lecteur DVD qui faisait des siennes… et donc à claquer 60 euros dans un appareil neuf, alors que l’ancien fonctionnait très bien).

Enfin, pendant plusieurs jours le retro éclairage de mon mobile refusait de s’éteindre (ce qui entraine une consommation de batterie aussi rapide que le débit de conneries de Morandini) pour finalement péter les plombs et attribuer à chaque touches des tas de fonctions hormis celle de base à savoir être un chiffre ce qui veut dire qu’il m’est actuellement impossible de taper mon code pin (ce qui n’empêche pas pour autant le retro éclairage de continuer à fonctionner).

J’ai la désagréable impression de trimballer un champ de pègue invisible autour de moi, à tel point que je m’approche avec modération de mon ordinateur, de peur que lui aussi décide de me quitter dans d’étranges circonstances.

Et, alors que je vadrouille de gauche à droite ou que je reste assigné à domicile dans l’attente d’un énième technicien, une question se pose : comment, dans ces conditions, puis je avoir le temps de chercher un boulot ?

Et le soir ?

J’ai écris ce post en fin de journée et après, j’ai encore accumulé deux ou trois bricoles. Ma petite femme rentre à 19h30 de son boulot. A 19h45, je ne la vois pas rentrer et donc je m’inquiète. Mon problème était le suivant :  si ça ce trouve elle a un empechement mais elle ne peut pas me prévenir puisque ni mon portable ni le fixe (qui passe par la livebox) ne fonctionne mais, il y a une infime (mal)chance qu’elle ai un problème. Ne tenant plus, à 20 heure, je décide de sortir ma mobylette pour aller à son boulot mais j’ai cassé le kick en voulant démarrer.

On m’a conseillé de me faire exorciser.

Publicités

7 réflexions sur “Champ de force

  1. Thé Citron dit :

    Le temps et la possibilité…

    Bon courage !

  2. Lizly dit :

    J’ai honte mais qu’est-ce que j’ai ri.

    Ok, je sors.

  3. bbflo dit :

    J’ai coutume de dire que la poisse ça n’existe pas, que forcément si on prend les choses par le bon bout on arrive à ses fins, que la chance ça se provoque, des conneries à deux balles comme
    ça… mais de temps en temps je m’enrichis grâce à des gens comme toi qui bousculent toutes mes convictions. Limite si grâce à toi (ou à cause de toi) je ne me mettrais pas à croire aux petites
    poupées vaudou.

    (blague à part, j’espère que ça va s’arranger)

  4. Lizly dit :

    C’est surtout ta façon de le raconter…

    Sinon, tu as pensé à un exorcisme ?

  5. Lizly dit :

     Tu veux qu’on tente le vaudou ? lol

  6. Julhya dit :

    Ayant retrouvé internet (oui, moi, je n’ai attendu qu’un lonnnnnnnnnnnng mois), je peux enfin ratttraper mon retard 🙂

    J’ai un peu honte aussi, mais j’ai ri… Promis, je penserai à toi dans mes journées de poisse, je me sentirai moins seule 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s