Même pas mal

Dans cette vie (à moins que ce soit uniquement dans ce pays), il existe des régularités sociales plutôt troublante : les gens parlent forcement du temps, les garagiste sont bougons, tout le monde rale après la poste et la SNCF, le président ne dépasse jamais les 40% de satisfaction dans les sondages et pourtant il est réélu, 8 fois sur 10 la palme d’or est navrante et les infirmières font toujours la même blague pourri.

Levez le doigt si ça vous rappel quelque chose :

–  » Bonjours monsieur. Alors, vous n’aimez pas les piqûres ?

– Ben non, pas trop.

– Rooo. Un grand garçon comme vous qui à peur des piqûres.

– Je n’ai pas dit que j’en avais peur, j’ai juste dit que je n’aime pas ça. Après tout, vous allez me transpercer la peau avec un bout de ferraille, ce n’est pas non plus l’expérience la plus plaisante que je connaisse.

– Vous allez voir ça va aller. On respire. *plante* Alors, ce n’était pas si terrible que ça. En tous cas, moi, je n’ai rien senti« .

A mon avis les élèves infirmiers doivent recevoir un manuel et à la première page du premier chapitre il doit y avoir une liste de phrases à connaître par-coeur pour détendre le patient et cette blague lauréate du concours carambar 1922 doit en faire partie.

Publicités

3 réflexions sur “Même pas mal

  1. bbflo dit :

    Les blagues récurrentes à 2 balles. Quand je tenais un tabac, j’y avais droit tous les jours avec certains clients. Un notamment, qui pendant 6 ans, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, venait
    chercher sa « Montagne » (le journal local) et ils me disait « c’est pas la montagne, c’est la plaine ». Les 3 premières années, on reste indulgent, il est vieux, tout ça… les 3 suivantes, on a des
    envies de meurtre !

  2. Lizly dit :

    Moi, pour les prises de sang, j’ai toujours le droit aux mêmes remarques. ça doit être dans le manuel aussi. « Ah ben vous on voit bien vos veines, on risque pas de rater la piqûre ». Oui, merci de
    me rappeler que j’ai les bras bleu-verdâtres sous ma peau blanchâtre.

    Puis j’ai toujours une remarque du genre « Wouah, vous n’avez pas bougé, bravo ! » comme si j’avais 8 ans. Non, je bouge pas. Je regarde même mon sang remplir les tubes. ça me gène pas.

    Et oui, je sais qu’il faut faire « attention en se levant, vous pourriez avoir la tête qui tourne. »

Les commentaires sont fermés.