Anecdote 35 : A l’aveugle

C’est au mariage auquel j’ai assisté ce week end que j’ai appris d’où venait le nom du jeu Colin-maillard qui consiste à bander les yeux d’un participant qui doit à son tour attraper les autres concurrents. En fait, c’est le nom d’un seigneur de la principauté de Liège devenue chevalier en 999. Jean Colin Maillard, durant la bataille livré au comte de Louvain, continua de combattre guidé par ses écuyers une malgré ses yeux crevés.

Comme quoi, parfois c’est intéressant de ne jamais danser.

Publicités

3 réflexions sur “Anecdote 35 : A l’aveugle

  1. bbflo dit :

    ah, je comprends pourquoi j’apprends souvent des trucs en lisant tes articles : moi j’adore danser !

  2. Thé Citron dit :

    Pareil que Bbflo ^^

    Ce que je comprends pas c’est que tout homme normalement constitué, quand il vient de se faire crever les yeux, ben il se morfond de douleur et de tristesse et tout… Il continue pas à faire la
    gueguerre! Enfin, j’sais pas….!?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s