Abstention

Aujourd’hui, je suis allé voter. Et oui, magie de l’intenet qui me permet de programmer pour Lundi un texte tapé Dimanche. Je le précise pour que vous preniez en compte le fait que je ne connais aucunement les résultats du second tour. Aujourd’hui donc, je suis allé voter.

Des problèmes d’ordre mécanique m’ont contraint à rater le premier tour (pour tout un tas de raisons, la commune dans laquelle je suis inscrit (aussi bien desservit par des transports en commun le dimanche que le pire village du fin fond de la Roumanie, un jour férié, entre trois et quatre heures du matin) se trouve à 1h30 de mon lieu de résidence et, sans voiture, je n’ai pas pu me rendre sur place) ce que je n’aime pas. Je ne suis pas un extrémiste du vote mais j’ai tendance à penser que c’est un acte important sans pour autant condamner ceux qui n’utilisent pas ce droit… et ils sont nombreux.

Ma vie trépidante ma largement éloigné des émissions télé mais l’abstention a donné, me semble-t-il, un nombre conséquent de débat relativement stériles du genre : ils ne sont pas venus voter parce qu’ils n’avaient pas envie et que ça ne les intéressaient pas…. Oua, quelle pertinence. Heureusement que tous ces gens ont minimum un bac +5, sinon, on pourrait tomber dans des précisions inutiles.

D’ailleurs, en parlant de débat stérile, je me permets une petite parenthèse. Je ne sais pas vous, mais moi, il m’arrive de parler (voir d’engueuler) à haute voix des objets inanimés lorsque je ne suis pas d’accord avec eux (uniquement les magazine ou la télé à vrai dire). Et ma télé s’est pas mal faite enguirlandé ces derniers temps à cause du FN. Ca doit être ma formation de sociologue qui reprend le dessus mais petit un, on sait que les partis extrêmes ont tendance à mieux rassembler et amener leurs partisans aux urnes (donc plus l’abstention est forte chez des votants « moyens », plus les scores extrêmes seront important) et, petit deux, on ne parle ici que de pourcentages (c’est-à-dire de proportion par rapport à un ensemble) et jamais du nombre de vote. Or, Caroline Fourest du journal le monde s’est penchée sur la question et constate qu’en nombre de voix, le FN est stable voir en régression. No comment.

Revenons en à l’abstention puisque c’est de ça qu’il est question. Autant, même si je trouve qu’ils devraient aller voter blanc je comprend que les gens que la politique n’intéresse pas n’aillent pas voter. Par contre, j’ai du mal à comprendre le raisonnement qui présente l’abstention comme une sanction. J’ai lu cet argument sur pas mal de blogs/forums et il me déstabilise. On pourrait résumer grossièrement cette manière de voir les choses par la phrase suivante : « je ne vais pas voter et ça leur fera les pieds ». Une sorte de condamnation du corps politique dans son ensemble. Je vois bien ou mène ce raisonnement, cependant, je ne crois vraiment pas que les politiques soient inquiétés outre mesure par cette abstention. Sur le papier et devant les camera, évidemment, ils se diront soucieux par cette absence de motivation des concitoyens. Mais, au final, ils auront leur(s) poste(s) et je pense que pour eux, c’est ça l’important.

Pour moi, c’est un peu comme si un patron vous embauche de la manière suivante : « je vous offre donc ce poste que vous espériez, payé confortablement, et, dés que vous êtes embauché je disparais mais avant ça je veux vous dire que je ne vous aime pas ».

Publicités

7 réflexions sur “Abstention

  1. flou dit :

    interessant cette histoire de régression du FN en terme de nombre de votes… c’est vrai qu’avec les chiffres on peut démontrer tout et son contraire… et tous ne s’en privent pas…

  2. Papillote dit :

    Les abstentionnistes disent « tous pourris ». OK, mais le problème, c’est qu’il y en a des plus pourris que d’autres, c’est pour ça qu’il faut voter !
    hier j’attendais le résultat des élections avec impatience. Comme toi j’aime crier sur ma télé dans ces moments de tension et d’émotion, j’invective les hommes politiques, je fais un débat toute
    seule avec ma télé !… Mon copain me téléphone à 19h50 pour me dire qu’il débarque avec des copains à lui qui ne sont pas du même camp politique que moi… j’ai dit que je voulais qu’ils passent
    plus tard pour qu’on ne s’engueule pas pour des raisons politiques, je suis passée pour une malpolie qui ne veut pas recevoir les gens….

  3. Buster Casey dit :

    Pour le coup, je m’abstiendrai de laisser un commentaire…

  4. C dit :

    La dernière comparaison est assez percutante et très drôle !
    Je crois surtout que les abstentionnistes s’en fichent et qu’ils essaient de faire passer ça pour un acte réfléchi et un message à faire passer aux politiques.
    Le vrai message, le vrai acte réfléchi, c’est le vote blanc, pas l’abstention.
    Maintenant, faut-il s’inquiéter que la politique n’intéresse pas les citoyens ? Sûrement, c’est révélateur d’un certain état d’esprit et à mon avis, ça révèle surtout que les gens n’ont pas compris
    à quoi sert la politique. Tant qu’ils ne voient pas de différence concrète dans leur petite vie, ils s’en fichent. Individualisme de masse.

  5. Thé Citron dit :

    Moi, ça me blase que les gens aillent pas voter. Je comprends pas. J’aurais aimé être aussi conciliante que toi!

  6. Lizly dit :

    Je pense que l’abstention serait limitée si on donnait une vraie valeur aux votes blancs ou nuls. C’est à dire qu’ils soient pris en compte dans les pourcentages. Au moins, on pourrait décider de
    ne voter pour personne et si personne est élu à la majorité, ben on recommence les élections.
    Là, ça changerait vraiment la donne et l’absention serait moins forte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s