Échange de culture

Ma soeur à élaboré un top 5, inspiré par tout un tas de tag autour de la lecture, sur les livres prêtés qui l’ont le plus marqué. Comme je l’ai déjà dit, on me prête rarement des livres car j’ai horreur de ne pas posséder un bouquin que j’ai lu mais, il arrive qu’on me conseil des ouvrages et je vais donc tenter d’établir un top 5 des livres qu’on m’a conseillé.

singes1 – La planète des singes de Pierre Boulle. Conseillé par ma mère. Il fait parti, comme le numéro deux de ce classement, des livres qui m’ont fait adorer la lecture. Durant mon adolescence, je crois avoir lu ce livre une dizaine de fois tellement je le trouvais intéressant, profond et émouvant. L’histoire, tout le monde la connait plus ou moins, surtout grâce aux films, mais l’intrigue développée sur les 200 pages du livre reste d’une porté bien supérieure à ce qu’a pu proposer le cinéma et, même écrit dans les années 60, cette histoire d’explorateur découvrant une nation simiesque bien plus avancé que les humains primitifs n’a pas pris une ride et la claque finale est toujours aussi puissante.

niourk2 – Niourk de Stephen Wul. Conseillé par Lizly. A une époque ou je lisais peu (pas?), me faire terminé un bouquin était un vrai combat. J’en entamais des tas, sentant un appel vers cette activité, conscient que je pourrais hypothétiquement adorer, mais rare étaient les livres que je finissais. Ma soeur, pourtant plus jeune que moi de 3 ans, était quand à elle une lectrice chevronné et c’est sur ses conseils que j’ai découvert Niourk. C’était le dessins de couverture, réalisé par Bilal, qui avait fini de me convaincre, mais je me souviens de cette histoire post apocalyptique (l’histoire d’un enfant rejeté par sa tribu devant traverser une terre saccagée en direction de Niourk, une ville fantôme) comme l’un de mes premiers coup de coeur littéraire. C’est ce genre de livre qui ont créé cette passion pour la lecture.

faerie3 – Faerie Hackers de Johan Heliot. Conseillé par ma mère. Voilà typiquement le genre de livre sur lequel je ne me serrait jamais arrêté si ma mère ne m’avais pas forcé à le lire (oubliez les chaînes et le bâillon, je veux dire par la qu’elle a énormément insisté) et j’aurais eu tord. A mis chemin entre la fantasy et le fantastique ce roman séduit par son idée de base plutôt bien maîtrisé qui consiste à faire cohabiter notre monde actuel avec un univers féerique menacé. Si les personnages sont plutôt classiques (ce qui n’est certainement pas un reproche) l’intrigue et sa mise en place, porté par une écriture dynamique et de bonne qualité, sont suffisamment riche est subtil pour qu’on s’immerge totalement dans cette histoire vraiment originale.

shutter_islandpoetedalhia-noir-ellroy-couv4 ex aequo – Shutter Island de Dennis Lehane, Le poète de Michael Connelly, Le dahlia noir de James Ellroy. Conseillé par Buster Casey. Je lis peu de polar. A la base, ce n’est pas un genre que j’affectionne particulièrement mais c’est le genre deprédilection de mon éternel binôme. C’est donc sur ses conseils enflammés que je me suis plongé dans ces trois romans. A reculons, il faut l’avouer. Pourtant, chacun de ces ouvrages m’a marqué et a permis au polar de remonter dans mon estime. Il est clair que ces trois auteurs sont des maîtres incontestés du genre et en lisant leur livre on comprend pourquoi. Tous arrivent, en plus d’une intrigue complexe mais bien ficelé et toujours compréhensible, à créer une ambiance qui existe au delà des personnages bien pensés et de l’enquête en elle même. Une atmosphère qui donne un coté « habité » à ces histoires de meurtres sanglant (le dahlia noir), de pédophilie (le poète) ou de disparition (shutter island). Et à chaque fois, la conclusion tant attendue, qui nous oblige à dévorer les page avec l’avidité d’une gamine se rendant à un concert de Tokio Hotel, arrive tel une gifle inattendue et étonnante.

Publicités

6 réflexions sur “Échange de culture

  1. Lizly dit :

    C’est dingue, je me rappelle carrément pas de ce livre. Celui que je t’ai conseillé. ça ne me dit rien, mais alors rien du tout… Comme quoi…

  2. papillote dit :

    J’ai adoré la planète des singes, et le film est un de mes préférés. J’ai aussi adoré le dalhia noir, je crois que j’ai oublié de le mettre dans ma liste d’ailleurs, faut que je le rajoute !

  3. Thé Citron dit :

    J’ai eu beaucoup de mal à lire Le Dahlia Noir. Mon père ne l’a pas lu en entier.
    Je l’ai trouvé gênant ce livre en fait. Du coup, j’ai jamais voulu regarder le film…

  4. papillote dit :

    Je parle de schaffner of course ! j’aime beaucoup tim Burton mais là sur le coup…

  5. Lizly dit :

    Bien vu, il est au CDI. Je vais le relire pour la peine. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s