On dit tout

Hier, à mis chemin entre l’épuisement physique et l’essorage mental, j’ai regardé ça sur Gulli.

C’est le genre de film dont on se demande si, à la base, ils ne font pas partie d’un programme expérimental avorté pour faire avouer les criminels les plus réticents.

Ceci dit, quand je reste atterré devant un film aussi dramatiquement mauvais, je me rappel qu’aucune expérience cinématographique ne peut être plus traumatisante que Ô Jerusalem (et je parle en connaissance de cause, j’ai déjà regardé Alone in the dark ou Avant la nuit). Si l’inquisition avait eu ce film et la possibilité de le diffuser, elle aurait éviter des tas d’interrogatoires fort
douloureux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s