Addiction culturelle

Tout est potentiellement intéressant. Gens, magazine, télé, dvd, cd, internet, blog, voyage…. Tout peut nous instruire, nous cultiver, nous faire découvrir, nous élever vers un autre nous, un peu meilleur que le précèdent. Mais évidemment, tout n’a pas le même attrait à nos yeux. En fonction de nos centres d’intérêt, progressivement forgés tout au long de notre vie, et d’obligation (temporelles, cognitives, générationnelles, sociétales…) nous réduisons ce « tout » potentiellement intéressant à un « plein de choses » (pour certains voire « peu de choses » pour d’autres). Tout ceci découle d’un choix, mi réfléchi mi inconscient. Prenons un exemple que je connais bien même s’il n’est pas le plus intéressant qui soit : moi. J’ai beau dire que je m’intéresse à tout, je ne m’achèterai pas
un magazine sur le foot ni ne regarderais un blog sur les chats…

Pourtant, même en étant abonné à une dizaine de magazine, en lisant tous les matin un quotidien, en allant régulièrement sur le net, en sacrifiant la majeur partie de mon temps libre sur l’autel des passe temps qui me plaisent (livre/cd/dvd) il m’arrive, comme en ce moment, de me sentir tout petit face à l’étendu de ce que je ne connais pas et, en réaction, de faire une boulimie de culture, d’envisager d’acheter plus de magazine, de passer plus de temps sur les millions de blog qui m’interpellent, de vouloir me plonger dans tout ce que je ne connais pas, d’espérer pouvoir accomplir l’irréalisable c’est à dire connaître tout sur tout (ou au moins pleins de chose sur des tas de trucs). La ou je m’inquiète, c’est que je vis ce manque comme une adiction (ou du moins me semble-t-il puisque je n’ai jamais été accro à quoi que ce soit). Je ressens physiquement le besoin d’emmagasiner, de découvrir et d’explorer plus.

Évidemment, je n’y arrive jamais et je ne fais que bavais d’extase devant les alléchantes perspectives qu’offre l’univers comme un chien devant un jouet en plastique. Et puis je me calme jusqu’à la prochaine crise…

Publicités

2 réflexions sur “Addiction culturelle

  1. De passage dit :

    Voilà une belle interrogation sur soi-même !

    Ce blog commence à virer vers de la psychanalyse : où vais-je, qui suis-je, qu’est ce qui me bloque…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s