Pub et culture

Entendu ce matin dans le train, lors d’une discussion entre deux lectrices de Elle :
– « olalala, regarde. Y’a une page d’article pour une page de pub, c’est vraiment insupportable ».
– « oui, c’est vrai : pub, pub, pub !!! Toujours pub… y’en a marre ».

J’ai toujours trouvé étrange les gens qui s’insurgent contre les pubs. Je ne dis pas qu’il ne faut pas se révolter contre l’ordre établie. Comme l’expliquait une connaissance bossant à la FNAC à son patron « la faucille et le marteau sont peut être enterrées mais pas très loin. Ça ce déterre vite ».
C’est sur qu’il existe des tas de chose pour (ou contre, ça dépend du point de vu) lesquelles il faut se battre ou au moins qu’il ne faut pas accepter comme allant de soit.

Pourtant, les pubs, que ce soit dans les magazine ou à la télé me semble un bon compromis. Je ne sais pas combien coûte Elle mais ça doit être aux alentours de 3 euros. Et combien coûterait cette même publication sans le soutient financier apporté par les pubs. 15 euros ? 20 euros? A ce prix la, qui irait l’acheter?
Après tout, nous somme suffisamment grand et compétant pour identifier rapidement une pub et l’éviter si on n’a pas envie d’y prêter attention. Ou pas ? Est ce qu’à chaque pages vantant une nouveauté cosmétique ou un sac à mains ces femmes du train lisent tout et finissent en se disant : « mince, encore une pub. je me suis faite avoir » ? J’en doute.

Tout le monde ayant grandi dans notre société moderne et consumériste et capable d’identifier une pub rapidement et efficacement.

C’est la même chose pour la télé. Moi aussi ça me gonfle de me taper tout un tas de réclames mais, est ce que pour autant je serrai prêt à payer une redevance télé avoisinant les 1500 euros pour ne plus jamais voir de pub? Certainement pas.

Du coup, je trouve l’arrangement tacite acceptable : des gros groupes plein de fric investissent pour tenter de nous vendre leurs merdes produits et, en contrepartie, nous payons nos loisirs culturels « reclamisés » à un prix abordable.

Publicités

4 réflexions sur “Pub et culture

  1. De passage dit :

    VENDU !

  2. Buster Casey dit :

    En même temps, payer moins cher une gros catalogue de pubs entrecoupées d’articles insipides, est-ce vraiment un bon compromis ?

  3. C dit :

    Finalement, je pense que c’est Buster Casey qui a la juste vision des choses…
    En tant que lectrice de Elle, je vais te contredire : oui, il m’arrive de penser « mais quelle conne de continuer à acheter cette connerie de magazine, c’est que des pubs et des articles à la con ! »
    (oui, je décline le mot « con » sous toutes ces formes dans ces cas-là :D)
    Il y a effectivement énormément de pubs dans Elle (et je ne te parle même pas de Vogue, qui est VRAIMENT un catalogue de pubs) alors tu as raison, c’est bien car le magazine coûte moins cher, mais
    au final, payer pour voir de la pub, c’est complètement crétin… La seule solution est de ne plus acheter ce magazine débile, comme la seule solution contre une redevance TV à 1500 euros serait de
    ne plus prendre la télé.
    Du coup, j’ai tenté Grazia, il y a moins de pubs 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s