Effets secondaires

Visite enregistrée hier : « a force d’être violé dans les escalier, la concierge à mal aux genoux« .
Au moins une recherche axée « sexe » qui prend en compte la femme en tant qu’être humain et pas seulement comme un objet de désir.

Publicités

2 réflexions sur “Effets secondaires

  1. De passage dit :

    Pourquoi pas ne pas aller jusqu’à l’objet d’amour ?

    Au fond, on entend souvent dire « cette concierge, je ne l’aime pas » ou au contraire « elle est vraiment gentille cette concierge, je l’aime bien ». On met donc de l’amour pour définir une
    concierge.

    Cette recherche entend donc « recevoir » une excitation par une femme, en l’occurence une concierge, qui n’est plus qu’un objet de désir.

    Le « chercheur » a donc résolu psychiquement la dissociation que font les hommes entre objet de désir/objet d’amour. Il est donc excité, toujours par une concierge, mais qui est devenue un objet
    d’amour. Il a donc résolu, quelque part, une névrose…

    Désolé j’ai faim, je sors 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s