Neuneu chez le garagiste

Pour une fois neuneu c’est moi. Hier, j’ai encore laissé ma caisse chez le mécanicien parce qu’il a enfin dégotté la pièce qu’il me promet depuis au moins 3 mois. Stressé en sortant du boulot, espérant que le train n’ai pas de retard et qu’il n’y ai pas trop de monde sur la route, c’est avec soulagement que j’arrive avant l’heure de fermeture pour lui déposerma voiture. Sauf que…

Sauf que, pour faire bref, voici une copie du textoque j’ai envoyé à ma petite femme ce matin : « Le gros boulet. J’ai oublié les clés du boulot attachées à celles de la voiture chez le garagiste. Non seulement je dois passer la bas ce soir pour les récupérer(1) mais en plus je vais devoir réveiller mon patron pour qu’il vienne m’ouvrir. Je m’autoafflige« .

Encore une victoire de neuneu.

1 : Donc re-stressé en sortant du boulot, re-espérant que le train n’ai pas de retard et qu’il n’y ai pas trop de monde sur la route.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s