Comment on fait les bébés ?

–  » Hodgesouille ?

– Oui, mademoiselle ?

– Je ne suis pas une experte, évidemment,mais je crois me rappeler que, selon la légende communément rependue du phénix, le petit ne voit jamais ses parents. On n’a qu’un phénix à la fois. C’est automatiquement un orphelin. Vous comprenez ?

– Hum… est-ce que je peux ajouter quelque chose ? Fit Lavoine. Mademoiselle Créttine a raison, je dois dire. Le phénix bâtit son nid, prend soudain feu, et le nouvel oiseau naît de ses cendres. Je l’ai lu. De toute façon, c’est une allégorie.

Hodgesouille se retrouva seul avec sa marionnette à grain, son appeau, son sac à dos et un fort sentiment de gêne. On lui avait appris à respecter les sorcières, et mademoiselle Créttine en était une. L’homme qui l’accompagnait n’était pas une sorcière, mais ses manières l’apparentaient à ces gens que Hodgesouille classait intérieurement sous l’étiquette « mes supérieurs », une catégorie relativement importante, il est vrai. Il n’allait pas contester ses supérieurs. Hodgesouille était un système féodal personnifié.

D’un autre coté, se disait-il tandis qu’il pliait bagage et s’apprêtait à repartir, les livres qui traitaient du monde étaient le plus souvent écrits par des gens qui s’y connaissaient beaucoup mieux en livres qu’en monde. Cette histoire d’oiseau naissant des cendre était sûrement due à un type qui ne savait rien de la gent ailée. Quant à l’existence d’un seul phénix à la fois, eh bien, celui qui avait pondu ça aurait mieux fait de sortir plus souvent prendre l’air et rencontrer des dames « .

Les annales du disque-monde T.24 : Carpe jugulum de Terry Pratchett

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s