Astuce n°16 : Par ici la bonne crêpe

Parmi les différents blogs que je lis régulièrement, il y en a un, crêpe georgette, sur lequel je suis mitigé. Par moment, j’ai carrément envie de le supprimer de mes favoris tellement je trouve que ce que dit cette fille est bête, et à d’autres, je me retrouve en admiration devant certain de ses textes ou de ses analyses (c’est une féministe convaincue et sa manière de voir la société est vraiment intéressante). Du coup, je me suis dit qu’un blog qui suscite les passions (enfin, la mienne en l’occurrence) mérite d’être cité.
Pour vous donner un aperçu de ce qu’elle peut faire, voici un texte (ironique, je précise pour ceux qui voient du premier degré partout) sur les juifs (non, je ne fais pas une fixette, c’est juste que je trouve ce post très bon).

 » Après avoir abordé les idées reçues sur les noirs, les homosexuels, nous allons parler d’une autre catégorie d’êtres, les juifs.

 

1. Le juif, un gaffeur impénitent
(source l’historien Mel Gibson). An 33 ou à peu près. Le juif, niais comme pas un, décide de dénoncer un gars (comme quoi la roue tourne) et de le faire crucifier. Manque de pot, c’est dieu. Ou son fils.
Imaginez. Il y avait à peu près 500 personnes à dénoncer, des putes à faire transformer en sel, des sodomites à faire bruler et voilà qu’ils choisissent Jésus. Ne nous étonnons donc pas trop de la suite. (ils ont toujours pas demandé pardon hein. Et je dis ça, je dis rien).

NB ; il semble que le premier à avoir parlé des juifs, comme peuple déicide est Jean-Chrysostome dont j’avais déjà parlé ici; un type à rapidement intégrer dans le Lagarde et Michard donc.


2. Le juif, inventeur du communisme.

Dans sa vie, le juif n’a qu’une ambition ; gouverner le monde. Dans ces cas là, il se réunit entre juifs dans des caves, boit du sang d’enfants (oui il est cannibale comme le noir) et invente des trucs ; Comme le marxisme. Je lisais il y a peu le chouette livre d’un sympathique académicien français vers 1933. Un homme de bon sens d’ailleurs. Clairvoyant comme pas un, il nous expliquait que certes Hitler était antisémite mais qu’à partir du moment où c’était pour lutter contre le marxisme, invention juive pour gouverner le monde, et ben on pouvait que comprendre.
Opinons.


3. Le juif, inventeur du capitalisme

Le juif n’est pas très malin donc sa tentative de gouverner le monde par le marxisme rata c’est là en général que je pleure, je faisais partie du complot). Il inventa donc le capitalisme pour s’en mettre plein les poches. Jusqu’à présent, ca n’a pas trop mal marché. Il inventa aussi les illuminati, la franc-maçonnerie et le foie de veau. (oui et le sida, la grippe porcine en collaboration avec les musulmans et les végétariens).

NB : Il est assez étonnant de constater que certains opposants à des idéologies contraires utilisent les mêmes arguments, les mêmes procédés.  L’idée centrale est selon moi que les juifs veulent dominer le monde – c’est ce qui revient dans  tous les textes antisémites – il est donc confortable de leur coller sur le dos à peu près tout ce qu’on peut imaginer afin de “justifier” ces théories.


4. Comment reconnaitre un juif.

Le juif a un nez crochu. Pour mieux sentir l’argent disent certains (voir point 5).
Sinon un obscur politique a déclaré vers 1930 “les juifs c’est comme les femmes”. Cette intéressant et pertinente observation aurait quand même du nous mettre la puce à l’oreille. Quand on sait ce qu’on sait sur les femmes, il était tout de même logique de comprendre ce qu’est le juif. Et c’est pas joli.


5. Le juif est riche

Révisons ainsi nos sophismes.
Rothschild est riche
Rothschild est juif.
Tous les juifs sont riches.
Comme le dit un humoriste que j’aime pas trop mais qui a quelques trouvailles “j’aime mieux fréquenter les antisémites ; avec eux, au moins je gouverne le monde et suis milliardaire”.

NB ; il semble que cette idée-là vient toujours de l’idée du peuple déicide et de Judas qui aurait vendu Jésus pour de  l’argent.


6. Le juif, un peu comme le noir en pas pareil mais pas en mieux.

le noir c’est un peu comme une bête de somme ; gentil, utile mais pas bien malin quoi.
Le juif est super intelligent, un peu trop *. Il s’infiltre dans nos sociétés, tu ne le vois pas venir (il a poussé le vice à nous ressembler) et à peine le temps de te retourner qu’il t’a déjà volé ton commerce de gaines.

* Notez que ca s’oppose à l’idée reçue 3, c’est la joie des idées reçues, dire tout et son contraire.


7. Le juif, un mythomane de première.

Certains s’inventent une carrière comme par exemple croire qu’avoir fait une école de commerce te rend cultivé. Les juifs s’inventent des morts. Avec ses faux morts, le juif peut se faire plaindre et avoir plein d’avantages comme la carte vermeil, des tickets restau et la mutuelle. D’ailleurs quand y’a mort, y’a cadavre (j’ai vu les experts). Si y’a pas cadavre y’a pas mort. Point barre.


8. Le juif fait des vêtements.

Comme le juif ne trouvait pas de vêtements dignes d’envelopper son corps cacochyme et souffreteux, il s’est lancé dans la confection. Après, les chinois encore plus sournois et avides d’argent que lui, lui ont piqué le marché.


9. Le juif est haineux.

Prenons un gars somme toute sympathique qui se pose des questions tout de même légitimes sur la gestion des douches à Auschwitz. Après tout c’est une opinion et toutes les opinions sont respectables et pi la liberté d’expression merdalors.
Et ben en général le juif l’aime pas ; ça témoigne quand même d’un esprit vicieux (le juif est vicieux).


Et surtout le juif est juif. Et ça je suis pas sûre que ça soit pardonnable
« 

Ça vous donnera peut être envie d’en voir plus… ou pas.

Publicités