Pigeon

Alors là, il faut que quelqu’un m’explique parce que j’ai du rater un épisode.

Jeudi 25 juin j’apporte ma voiture chez le garagiste de mes beaux parents en lui expliquant mon problème : l’allumage et le faisceau moteur sont morts, il faut les changer, ce qui risque, d’après le mécanicien de chez Opel qui a constaté les défauts, d’être problématique car les pièces ne sont pas trouvables.

– « Bah, il a essayé de vous vendre une voiture »

– Donc, vous pouvez la réparer ? »

– Faut voir. Laissez-la moi le 6… avant je suis en vacances »

A ce stade de mon récit, je me permets de vous faire part de mon interrogation sur les garagistes en général. Comment ce fait-il qu’aucun ne puisse répondre à une question par une affirmation franche. Suivent-ils des cours pour être les rois de l’ellipse ? Qui a déjà entendu un garagiste rétorquer par oui ou par non ? On a toujours le droit à un « faut voir », « je vais jeter un oeil », « ça doit être faisable » et autres « je vais tenter ».

Bref, le lundi 6, la voiture était devant chez lui.

– « Appelez-moi demain soir, et je vous dis. Qu’est-ce qu’elle avait déjà?

– Allumeur et faisceau.

– Ah oui ! Ben, téléphonez demain, je vous dis ! »

C’est donc le coeur léger et heureux d’avoir pris ce qui semble être la bonne décision à un problème qui m’obsédait depuis un moment que je rentre chez moi. C’est dans le même état d’esprit que j’attaque ma journée du lendemain jusqu’au coup de fil :

– « Allo, c’est le beau-fils de ma belle-mère (remplacez belle-mère par son nom exact et vous connaîtrez la phrase que j’ai le plus répété ce mois ci). Vous m’aviez dit de rappeler alors… voilà quoi… (oui, je suis très mauvais au téléphone)

– Ah … c’est pour quoi déjà ?

– L’Opel Corsa avec le problème de faisceau et d’allumage

– J’ai pas eu le temps. Je regarde demain. Rappelez demain. Merci hein ».

Circonspect. Mais bon, les contre-temps ça arrive. C’est dans cette optique que je rentre chez moi, un poil moins rassuré mais toujours plus ou moins sûr d’avoir pris la bonne décision. Décidé à lui laisser une chance, je rappelle le lendemain :

– « Allo, c’est le beau-fils de ma belle-mère

– J’ai commandé les pièces, rappelez vendredi. Merci hein »

Mon avis est arrêté : cet homme fait parti de la catégorie des raccrocheurs, des personnes qui décrochent leur téléphone en ayant qu’une seule réelle envie : raccrocher le plus rapidement possible. Ce constat mis a part, tout semble aller pour le mieux : il a cerné le problème exact (pour moi, la mécanique est un domaine aussi imperméable que la physique quantique, la nano technologie ou les couleurs de vetements qui peuvent s’associer) et il a trouvé les pièces. C’est pour cette raison que quand le vendredi, il m’a demandé de rappeler samedi, puis d’attendre jusqu’au mercredi suivant (pont du 14 juillet oblige), qu’il a ensuite  repoussé jusqu’à jeudi et vendredi (ponctué à chaque fois du, « c’est le beau-fils gnagna », « oui, rappelez. Merci hein. ») je ne me suis pas inquiété. « Tout va bien, il suffit d’être patient » tournait comme un leitmotiv dans ma tête.

Miracle, le vendredi 16, soit presque deux semaines après le dépôt de ma voiture, il a reçu les pièces et dans la foulé, il les a changées. Je dois passer récupérer ma voiture samedi matin. Par acquis de conscience, le jour j, je repasse un petit coup de fil :

– « Allo, c’est le beau-fils de ma belle-mère.

– Ah oui. Ecoutez elle merde encore un peu alors je vais la garder et ce que je vais faire c’est que lundi je l’emmène chez un collègue et je la passe au machin bidul pour voir si truc. Merci hein » (si il n’y a pas de virgule ce n’est pas une erreur, cet homme là parle très très vite (en mâchonnant ses mots avant de les expulser) ce qui donne une impression de flot continu. De plus il m ‘a donné des termes plus techniques que machin bidul mais comme je vous l’ai dit je ne comprends rien en mécanique).

Bon. C’est assez dur de critiquer quelqu’un qui vous rend service même si pour ça il « oublie » de vous prévenir que, finalement, votre voiture ne fonctionne pas et que ce n’est pas la peine de faire 5 km et de déranger votre belle-mère pour rien.

Puisque l’attente semble être le maître mot de cette histoire, je m’arme de patience jusqu’au lundi (« oh, j’ai pas pu y aller ») puis au mardi (« c’est bon c’est fait mais j’ai du faire quelques petites courses alors je l’ai prise et elle merde encore un peu. Merci hein ») puis au mercredi (à ce moment là, on s’attend à un : ben écoutez, je suis parti en vacance avec ma femme et mes deux chiens votre coffre est pas très grand et elle rame un peu sur l’autoroute. A la place de quoi : « je vous appelle quand c’est prêt. Merci hein »
sous entendu « bon, il va me lâcher la grappe le lourd avec sa voiture ») puis au jeudi (pas de nouvelles) et au vendredi (soit près de 3 semaines après le lundi fatidique où ma voiture fut abandonnée aux mains d’un mecano peu à cheval sur les délais) pour finalement avoir des nouvelles le vendredi soir :

– « Allo, c’est le beau-fils de ma belle-mère

– Vous avez bien fait d’appeler, elle est prête passez demain. Merci hein. »

Je n’y croyais plus et si je n’étais pas complètement cramé à cause de mon boulot, j’aurais certainement fait la fête. Je grille donc ma grasse mat’ du samedi pour me rendre chez lui, dans son bureau, mon chéquier à la main, les papiers du véhicule dans l’autre.

– « Ah bonjour. Alors je vous explique. Je vous la rends et il faudrait que vous me la rameniez le 24 août. Avant je suis en vacance. J’ai trouvé ce qu’elle a : l’allumage est mort. Comme vous avez dit le gars d’Opel. Donc là on a bricolé un peu mais y’a rien a faire faut changer la pièce ».

Ahh, Bravo. Ahh, oui. Pas d’autres mots, ce gars est aux diagnostiques auto ce que docteur house et à la médecine : une flèche, un détective des problèmes prêt à les résoudre dans l’urgence la plus totale et ce en s’appuyant sur tous les éléments à sa disposition.

Récapitulons :j ‘ai bloqué ma voiture pendant trois semaines (ce qui implique galérer un minimum pour les déplacements) pour qu’il me confirme le diagnostique que le concessionnaire Opel avait fait en une après-midi. C’est bien ça ?

Les bonnes nouvelles c’est qu’il ne m’a rien fait payer et qu’il a un plan pour récupérer un allumeur sur la corsa qui doit partir à la casse en échange d’une voiture neuve (Certes, le seul moment pour changer la pièce tombe pendant ma seule semaine de vacance avec ma petite femme durant laquelle on comptait aller à paris mais, cette fois ci, ce n’est pas sa faute). Mais est-ce que j’ai encore confiance ?

Publicités

6 réflexions sur “Pigeon

  1. Lizly dit :

    C’est quoi ce bordel, c’est pas une greffe cardiaque ton truc, la pièce ne va pas entamer sa décomposition à peine aura-t-elle quitté l’autre corsa. Tu prends tes vacances et il change la pièce à la rentrée !

  2. Lizly dit :

    Et bien puisque ça n’a pas l’air de lui poser de problème de garder ta caisse chez lui, tu lui laisses avant de partir et tu la récupères en rentrant.

  3. Lizly dit :

    Arf… Et tes beaux parents ne peuvent pas déposer la voiture ? C’est quand même trop con de laisser cette histoire gâcher vos vacances…

  4. Lizly dit :

    Wah, c’est bien prise de tête ton truc. Lol. Encore une question : il faut absolument qu’il l’envoie à la casse la semaine du 24 l’autre corsa ? C’est peut-être pas si pressé.

  5. Lizly dit :

    Suggestion paternelle : tu te fais accompagner par Belle Maman au garage, elle dans sa voiture, toi dans la tienne (ou par ta Petite Chérie, elle sur son scooter, toi dans ta voiture, c’est possible ?) puis tu confies les clés à Belle Maman, qui les apportera au garagiste quand celui-ci aura ouvert. Comme ça, tu n’impliques pas ton Beau Père. Idée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s