Post maudit, le retour.

J’ai planché pendant tellement longtemps sur le post d’hier que je me retrouve aujourd’hui un peu en panne d’inspiration, le but accompli me laissant vide et un peu désorienté.

En fait, un post comme Quand 8 devient n’importe quoi  est relativement symptomatique de ma manière d’entretenir ce blog : soit j’ai une brève ou un petit trait d’esprit, ou une blague ou une citation… à partager et j’arrive à les taper dans la journée, soit, je m’attelle à un post plus long, plus conséquent et là, je grignote du temps un peu partout pour pouvoir le boucler. Ainsi, mon post de la veille m’a pris exactement une semaine et trois jours à taper (et une demie heure vers 23h00 pour remettre en place des tas de morceaux de textes qui avaient bougé lors de la publication), essayant de grappiller du temps en arrivant en avance au boulot, à ma pause repas, le soir en rentrant chez moi (parce que je ne vais pas non plus sacrifier ma vie de couple ou ma vie sociale).

Du coup, ces « longs » posts deviennent un but à atteindre, ce vers quoi je tend durant une période, entrecoupés par des mes brève quotidiennes, des découvertes, des idées, des envies de partager… mais une fois achevé, je me sens un peu vidé et je met deux ou trois jours avant de réussir à m’immerger de nouveau dans l’écriture.

En espérant que tout ceci vous satisfasse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s