Fin de quête

Il y a quelque années de ça, alors que je zappais mollement, avachi dans mon canapé (on est tous passé par la), je suis tombé par hasard sur un documentaire diffusé par Arte. Je dois confessé ne pas être un adepte régulier de la chaîne franco-allemande pourtant j’ai adoré ce petit bijou consacré à un génie de la BD française, Moebius (son pseudonyme quand il se lance dans la science fiction ou le fantastique) de son vrai nom Jean Giraud (avec lequel il signe ses oeuvres graphiques plus « conventionnelles »).

Outre le fait que je sois très respectueux du travail de cet artiste, j’ai trouvé le reportage extrêmement bien fait, retraçant son parcours et ses contribution aux mondes de la bd et du cinéma aux travers de divers interviews (de personnage plutôt intéressant puisqu’on retrouve, à part Moebius, Druillet, Jodorowky, O’bannon, Giger et des tas d’autres), s’enchaînant logiquement, couvrant à chaque fois tout un sujet pour amener à la suite sans avoir recourt à une voix off (on soupçonne un travail de montage conséquent).

Après coup, j’étais simplement heureux d’avoir pu voir ça et je n’ai pas eu l’idée de relever un nom ou une autre information me permettant d’identifier ce documentaire. Par la suite, j’ai réellement regretté de ne pas connaître le titre alors je me suis mis en quête. J’ai régulièrement demandé à des gens qui apprécient plus ou moins se milieu s’ils avaient eu vent de ce documentaire et la réponse été toujours la même : non.

Puis, il y a quelques jours, je retrouve un de meilleurs pote autour d’un verre (en fait de deux verres et d’une table) et entre deux critiques de film et échange d’impression sur différents mangas , bouquins, la vie et tout ça, je lui pause ma rituelle question. Réponse : « Connais pas. T’as cherché sur internet ? ».

Et bien, en fait, heu……. non !

Alors que je me jette sur mon ordi pour la plus minuscule information, que j’utilise fréquemment internet pour me renseigner sur tout et n’importe quoi (surtout sur n’importe quoi), rechercher cette info sur le net ne m’a même pas effleuré l’esprit. Parfois, on se sent con et c’est
justifié.

Évidement, en deux secondes j’ai trouvé le titre : Moebius redux réalisé par Hasko Baumann.

Vous pouvez voir ce que ça donne mais malheureusement je n’ai pas réussi à trouver de sous titre français donc une partie du documentaire est en anglais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s