Molles intentions

Il y a deux soirs de ça j’ai vu Sexe intention 2. Certes, le premier du nom n’est pas un grand film pourtant il peut se vanter de posséder un certain nombre de points positifs parmi lesquels on peut noter un bon casting, un scénario attractif, des personnages crédibles ou encore une sensualité de bon aloi. Je rappelle que tout ça n’est que mon point de vu car je sens déjà certains de mes lecteurs trépigner en voulant insulter cette daube quand d’autre s’indigneront que je paraisse si dédaigneux en parlant d’un tel film. Passons sur les défauts de la version de 99 et restons dans l’idée que c’est un film sympathique (à mes yeux ) possédant des qualité évidentes.

Et bien le deuxième opus les a tout simplement analysées puis supprimés de son environnement proche (ou lointain).  Les scénaristes (certainement aidés par l’ensemble du staff) ont du tellement  donner pour accoucher de la seul bonne idée, celle qui sert de base au film ( c’est à dire remonter dans le passé des deux héros pour voir comment ils sont devenu les manipulateurs malveillants du premier volet) qu’ils n’ont pu aligner le moindre embryon de début d’imagination pour la suite.

Le film est aussi subtil et sensuel que Magloire (le « chroniqueur » people) prenant un bain de saindoux avec son rat transgenique qu’il essai de faire passer aux yeux du monde pour un chien.

Le fil directeur est, à peu de choses près, le même que celui du premier opus et, hormis les clins d’oeil (rares bon moment dans cet océan de vide) à sexe intention premier du nom, on a souvent l’impression de voir ce dernier interprète à la kermesse d’un lycée spécialisé tant il est mal joué par des acteurs peu convaincus. Les personnages sont aussi crédible que moi faisant du surf, les scènes dites « sexy » sont au mieux navrantes et bien souvent honteuses voir rigolote (voir les trois en même temps) et le tout est réalisé sans but ni motivation (j’espère, parce que sinon, ça vire au drame).

Bref, vous l’aurrez compris, voici un film qui meriterait sa chronique sur http://www.nanarland.com/ mais voici également une des meilleurs comédie qu’il m’ai été donné de voir depuis longtemps, même si ce n’est pas pour les bonnes raisons.

En clair, amateur du cinquième degré, regardez ce petit bijou d’in(nul)tilité, les autres passez votre chemin, ce film n’est pas pour vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s