Ça pue

Vous êtes bien, calé dans votre fauteuil, votre lecteur mp3 distillant une musique que vous adorez pendant que vous dévorez un livre tout en essayant de ne pas trop rentrer en contact avec la personne assise à coté de vous. Ou alors, vous êtes en famille, avec des amis ou votre moitié, profitant du moment, de ce temps libre ensemble qui vous est imparti. Ou bien, vous contemplez ce paysage qui défile devant vos yeux, rêvassant, laisser voguer vos idées à leurs grès. Ou encore vous somnolez, bercé par le bruit régulier des roues sur les rails et de la vie quotidienne murmurée autour de vous.

Seulement, le moment fatidique arrive, le bruit des sacs plastiques et le crissement du papier alu crée une émulation dans tout le wagon : c’est l’heure du repas. A cet instant précis, vos narines s’emplissent toujours des même effluvent, celles du repas sncf par excellence : un sandwich au jambon, deux mandarines et des oeufs durs.

Ce qui est étrange, c’est indépendamment, ces aliments n’ont pas vraiment une odeur pestilentielle mais on à l’impression que dès qu’ils franchissent la barrière des transports en commun ils revêtent le parfum qu’ils auraient si ont les laissait 10 jours au soleil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s