Oh non, pas là !

Je ne fuis pas vraiment mes congénères mais, pour moi, la notion « d’espace personnel » est importante et donc, j’essaie de ménager le mien et de faire attention à celui des autres.

En fait, tout le monde fais ça. Dans la dimension caché, Hall explique que chaque société crée et entretient ses propres distances et que ses membres en sont conscient (link).

Ou veut il nous amener avec cette introduction vous dites vous (ou pas). Et bien, cette fastidieuse entrée en matière n’a qu’un but : m’étonner et m’énerver des gens qui, au cinéma ou dans les transports en commun par exemples, s’assoient à coté de vous. Je ne vous parle pas des fois ou ces lieux sont archi-bondés et que, au final, nous devons tous revoir nos exigences d’espace à la baisse.

Non! Je suis bien en train de faire allusion à ces moments ou les wagons sont vides, toutes les banquettes sont disponibles, il n’y a que trois personnes dans la salle, en claire, les gens peuvent aller PARTOUT loin de vous mais ils (et en général le « ils » ne comprend pas des jeunes filles et des mecs sympa mais plutôt des gars qui ont passés la nuit dans leurs fringues ou des mémés avec des cabas) viennent vous coller. Pas pour parler, pas pour draguer, ni pour partager ou quémander… pour rien en fait, à part être là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s