Questionnement 21 : Et si… ?

Celui qui s’attend au pire n’est jamais déçu.

Il n’avaient pas totalement tord les Monty Python : l’espoir est un sentiment dangereux. Il vous pousse à envisager les situations avec un optimisme qui n’est pas toujours de mise. En s’attendant toujours au pire on est sur de ne pas souffrir de désillusion.

La question qui reste en suspend c’est : est ce que le pire de ce qu’on peut imaginer va égaler ou même dépasser le pire de la situation réelle à chaque fois ?

Et si le mieux, c’était de ne s’attendre à rien ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s