Anecdote 19 : Droit d’auteur

En 1893, Mildred et Patty Hill composent une chanson intitulé happy birthday (traduite en français par Joyeux anniversaire). La chanson ne fut déposée qu’en 1934 mais le copyright fut, lui, prolongé par le Congrès jusqu’en 2030. La version française (non pas la traduction de happy birthday mais celle composée par Louiguy (l’homme de la vie en rose), dont les paroles sont « nos vœux les plus sincères… ») date de 1951 et les droits d’auteurs ne prennent fin qu’en 2061.

Donc, techniquement, chanter ces deux chansons n’est pas gratuit. Heureusement, le cadre familial est exonéré de droits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s