Démocratie en milieu hostile

Dans le T.7 des formidables aventures de Lapinot (titré la couleur de l’enfer et qui se trouve en fait être le huitième volume de la série puisque elle débute au T.0), Richard (le personnage du chat), alors qu’on lui propose de voter pour aller au cinéma répond : « Non, non, quand il y a trop d’andouilles je suis contre la démocratie. […] James bond, c’est toujours nul ! Et puis, c’est nul aussi de choisir les films à plusieurs parce qu’on finit toujours par aller voir une crotte consensuelle que personne n’a vraiment envie de regarder. […] Alors que je pourrais voir plein d’extra-terrestres et de vaisseaux spatiaux qui explosent, je verrais plein d’ukrainiens et de camions qui explosent! ».

Comme disait Gustave Parking : « je vous laisse réfléchir la dessus ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s