Galerien

Musique écoutée : Official live 101 proof de Pantera

Dernier livre lu : Cruautés conjugales de Damien Owen

Dernier film vu : Big party de Deborah Kaplan et Harry Elfont

Une de mes particularités, c’est de galèrer là ou tout le monde réussi sans problème : le permis, payer par carte bleue, trouver des chaussettes qui me plaisent, porter autre chose que des tee-shirts noir et large, être sociable, aller en boite, faire le grand écart… Bon vous avez compris l’idée.

Je vais vous parle de ces petits « merdages », des ces fais insignifiants qui mis bout à bout vous font vous sentir un peu plus nul. Ça vous arrive, non, de vous dire : « ça, j’aurais du le comprendre », « pourquoi je n’ai pas réussi à faire ça », « je n’ai pas aimer dire ça à ce moment la » ? Bref, de rater le coche, de merder une action, de ne pas comprendre une blague ou de ne pas avoir accès à une référence que tout les monde connaît, d’être pataud ou trop bruyant, de ne pas avoir le comportement ou la réplique qu’il faut au moment ou il faut, de vivre toutes ces situations qui écaillent un peu votre confiance en vous, qui émoussent légèrement l’être que vous êtes. Vous voyez de quoi je parle ?

Mon dernier « merdage » en date, c’est d’avoir mis 8 jours pour saisir un concept qu’un enfant de 5 ans aurait saisi en 30 secondes. Je m’explique : un ami à moi a créé son blog il y a quelque mois de ça ( http://bustercasey.over-blog.com/) et, il regrettait l’absence de commentaires sur son site (je dois avouer que je le comprend car l’interactivité, les réactions à ce qu’on écris sont toujours appréciables). Je me suis donc mis en tête de lui laissé un petit mot. Je tape ma « baffouille » dans la case prévue à cet effet, j’appuie sur envoyer et rien ne se passe hormis une phrase qui s’affiche pour me dire : « caractères saisis incorrects ». C’est a partir de ce moment la que je passe pour un con parce que j’ai TOUT essayer : enlever les majuscules, les apostrophes, les accents, la ponctuation, les consonnes, les voyelles… J’ai donc essayé huit jour de suite de laisser des messages sur ce blog. Huit jours durant lesquels je harcelais ma soeur au téléphone (elle aussi, faisant partie de la grand communauté over blog tout en étant bien plus débrouillarde que moi) qui me répétait et me confirmait sans cesse que oui, on pouvait laisser des commentaires et que non, ce n’était pas dur (tout en réprimant un soupir d’agacement devant la nullité de son frère). Avouons-le, je suis un mauvais! Elle m’a finalement pris par la main et m’a expliqué comment fonctionnait le sésame qui me permettait de franchir la dernière étape. Au bout de ces huit jours éprouvants pour mon ego (déjà peu développé), j’ai compris qu’il suffisait de saisir 3 ou 4 petits caractères à la con (vous savez, le petit tag à coté duquel il est clairement écrit A RECOPIER)  pour pouvoir envoyer le message.

Parfois, la vie est dure pour notre estime.

Publicités

2 réflexions sur “Galerien

  1. Alice dit :

    C’est pas vrai, je m’agace même pas de ta nullité ! 😉

    Je viens de faire le tour de ton blog et je n’ai qu’une chose à dire : mais pourquoi tu ne t’y es pas mis plus tôt, bordel de merde ?

    😉

  2. valerie dit :

    Mais si, je l’imagine bien le soupir de ta tite sis’ …
    Mais pour avoir lu des dizaines de centaines de pages d’elle, je peut te dire que tu fais beaucoup, mais beaucoup moins de fautes 😉
    Bon, je retourne lire la fin de tes posts …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s